Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 septembre 2010 2 14 /09 /septembre /2010 15:26

Rocky : Vous savez, j’suis énervé, c’est vrai … C’est pas d’votre faute, mais j’suis énervé. Vous voulez que j’vous dise pourquoi ?
Gloria : J’connais quelqu’un qu’à pas envi de le savoir ! Allez poussez vous.
Rocky : Comment ça va, Gloria ?
Gloria : Ça va.
Rocky : Dans l’dernier aliment pour tortue, y’avais plus de mîtes que de mouches, vous êtes au courant, Adrian ? Et ses mîtes, elles se coincent dans l’gosier de la tortue, en plein là, et elle tousse, alors moi faut que j’leur tape sur la carapace sinon elles s’étrangleraient, et qu’est ce que ça fais, hein ? Quand on tape trop sur une tortue ? Hein, qu’est ce que ça devient ? Répondez. … Une tortue tordue. Tortue tordue !
Gloria : Oh dites donc, vous l’matin vous êtes pas génial hein.
Rocky : Oh ba non, mais inventer des blagues, c’est jamais très facile.
Gloria : Non ba celle là est vraiment infecte.

 

 

 

Mike : Tu crois pas que tu devrais te reposer ?
Rocky : J’peux pas, j’ai mal dans le dos.
Mike : T’as mal au dos ?
Rocky : Ouai, j’ai mal dans l’dos, mais t’es sourd nan ?
Mike : Non, jsuis p’tit.

 

 

 

Mickey : T. La seul chose que t’as un peu pour toi, c’est qu’tu t’es jamais fais cassé le nez. Et ba reste en là, tiens toi peinard vu que t’as encore la tête qui fonctionne à peu près.
Rocky : Tu sais Mickey, jcrois que j’vais aller prendre un bain chaud, et tu sais pourquoi ? Parce que hier soir j’ai fais un bon combat et t’aurais du m’voir d’ailleurs.
Dipper : Olala.
Rocky : Et toi aussi t’aurais du m’voir !

 

 

 

Rocky : Moi à votre place, si j’avais fric, j’prendrais un taxi. C’est qu’il y a des bandes de loubards à tous les coins de rues. Tous les 100m, tiens, y’a un loubard. Remarquez on les reconnaît bien.

Rocky le loubard

 

 

 

 

Journaliste : Parlez nous de ce combat du bicentenaire qui fait tant de bruit dans la presse.
Apollo : Bien sûr, car ce sera le plus grand évènement sportif de l’histoire de ce pays. Je rencontrerai Green, et je le frapperai comme si il avait commis un crime.
Barman : Dis donc Rocky, t’as vu la gueule qu’il a ce guignol ? Non, mais ou ils sont les vrais boxeurs ? Quand est ce qu’on les verra les vrai pros ? Franchement, a l’heure qu’il est y’a que des négros et des gugus.
Rocky : Des gugus ?
Barman : Bein oui, des gugus.
Apollo : Afin de respecter la tradition de notre histoire, ponctué de haut fait, Apollo Creed va à nouveau sonné l’indépendance, en frappant comme un sourd sur Mac Lee Green.
Rocky : T’appelles Apollo Creed un gugus ?
Barman : Ba y’a qu’à le regarder.
Apollo : Faites des études et travaillez des méninges. Devenez médecin, devenez avocat, ayez une belle serviette en cuir, mais le sport, ne fais pas ça en professionnel : le sport vous abruti et vous fais puer. Alors pensez et sentez la rose.

 

 

 

 

Rocky : Hey, il sait que tu te balades si tard que ça, ton frangin ?
Marie : Va te faire foutre, ducon !
Rocky : C’est cela qui te dresse à causer comme ça ?
Marie : Hey, écrase pédale !
Rocky : Répète jamais ça, d’accord !
Garçon : Ohlala il est susceptible le Rocky, il est trop con.
Rocky : Non mais pour qui il se prend cet imbécile.
Marie : Alala, qu’est ce qu’ils peuvent déconner.
Rocky : Bon écoute, tu sais quand j’avais ton age, y’avais qu’une seule fille dans le quartier comme ça, ouais dans le même genre que toi, une, t’entends, une.
Marie : Ah ouai ? [Elle allume une cigarette].
Rocky : Qu’est ce que tu fout ? Tu vas avoir les dentsTu t’souviens d’la p’tite Marie ... jaunes avec ton truc.
Marie : Les dents jaunes j’aime ça.
Rocky : Tu vas puer de la bouche comme une poubelle.
Marie : Hey, les poubelles je trouvent que ça sent bon.
Rocky : Oh pousse pas, personne aime ça les ordures ! La fille que j’te disais, celle qui repoussait, elle était plutôt jolie, mais les garçons sortaient avec juste pour la rigolade, tu vois. Jamais il lui filait de rancard sérieu.
Marie : Pourquoi ?
Rocky : C’est les mecs, qu’est ce que tu veux. Ils rigolent quand tu dis t’es cochonneries, ils te trouvent chouette, mais ils te font vite une réputation et surtout ils ont plus de respect pour toi tu vois. Plus aucun respect. Là faut que je dise un vilain mot … une pute, tu sais ce que c’est, une pute. Non c’est vrai, à force de dire des dégueulasseries tu finiras p’tête pute, tu comprends ?
Marie : Ecoutes Rocky, j’ai 12 ans.
Rocky : Mais ça n’a rien à voir ça que t’ai 12 ans, rien à voir. T’es pas obligé d’être vraiment une pute, si tu t’fais passé pour ça suffit, boum !
Marie : Quoi ?
Rocky : Ben oui, tu t’fais une sale réputation, c’est tout. Tiens, dans 20 ans, j’te dis dans 20 ans comme dans 40, les gens ils diront : « , qui étais … tu sais la p’tite pute qui trainait du coté de l’Atomic Shop … Ah ouai ! Ouai ouai, jvois de qui tu parles maintenant. ». En faite ils se souviendront pas de toi, mais de ta réputation de salope. Ta compris Marie ? Et t’as un p’tit ami ? Non, t’en as pas bien sur. Et tu sais pourquoi ? A ton avis, pourquoi t’en as pas ? Simplement parce que tu passes ta vie avec des loulous. Si t’es toujours à traîner avec eux, t’es foutu : c’est des loupés, des loupés. Non, si tu fréquentes des gens bien, t’es copains, ça sera des mecs bien, tu vois ce que je veux dire ? Et si tu fréquentes des glands, et ba t’es copains ce sera des glands, quoi. Non mais ça c’est mathématiques, c’est comme 2 et 2 ça fait 4. Non Marie tu vas quand même pas …
Marie : Nan.
Rocky : Qu’est ce que je voulais te dire moi ?
Marie : Tu voulais que j’arrête de jouer à la pute parce que sinon j’allais le devenir.
Rocky : Ouai c’est un truc comme ça.
Marie : Bonsoir Rocky.
Rocky : Bonsoir Marie, fais gaffe à toi.
Marie : Hey Rocky ?
Rocky : Ouai ?
Marie : Va te faire mettre, pauvre con !
Rocky : Ba ouai c’est vrai, t’es qui toi pour lui faire la morale ?

 

 

 

Apollo : Puisque j’ai pas de challenger valable, il me faut autre chose : une nouvelle recrue. L’Amérique est le pays où l’on donne à chacun sa chance ? Alors Apollo Creed, le 1er Janvier, donnera à un ringard de 3ème zone sa première chance. Un ringard tout ce qu’il y a de blanc, et on verra sa binette à côté de la mienne sur l’affiche. Vous voulez savoir pourquoi ? Parce que je suis un sentimental. Dans ce pays, la plupart des gens sont aussi sentimentaux que je le suis et rien ne les emballera plus que de voir Apollo Creed offrir à un Philadelphien le moyen de rafler le titre de Champion du Monde pour l’anniversaire de l’indépendance. Moi c’est comme ça que je vois les choses ! Et c’est comme ça que ça va se passer.

 

 

 

Rocky : Il a l’air d’un immense drapeau.

Il a l'air d'un immense drapeau

 

 

Mickey : Ton nez est cassé.
Rocky : De quoi il a l’air ?
Mickey : Oh, il est beaucoup mieux qu’avant.

 

 

 

Commentateur : Rocky est complètement sonné, il n’offre plus qu’une résistance dérisoire au Champion du Monde. On sent qu’il veut en finir. Rocky diffuse. Oh, la riposte, Apollo a retrouvé toute sa vitalité. Une sublime droite ! Fantastique !
Mickey : Laisse ! Laisse toi compter !
Mike : Il faut que t’abandonnes, c’est fini ! Te relève pas !
Arbitre : 6, 7, 8, 9 …
Commentateur : Extraordinaire résistance ! Rocky s’est relevé.

 

 

 

Apollo : Y’ora pas de revanche ... Y’ora pas de revanche ...
Rocky : J’en veux pas ..

 

 

 

Journaliste : Rocky avez tenu 15 rounds, comment ça va ?
Rocky : Très bien ...Adriaaan !
Journaliste : Qu’est ce que vous pensiez ...
Rocky : Adrian !
Journaliste : ... tenir aussi longtemps ?
Adrian : Rocky ... Rocky. Rocky ... Rocky !
Présentateur : Les juges vont délibérer. Ils proclameront sous peu le résultat du match de ce soir qui a été extraordinaire pour tous. Ce combat honore ses organisateurs.
Rocky : Adriaaan !
Adrian : Rocky ! Rocky !!
Présentateur : Voici le rapport des juges qui viennent de se prononcer. Est déclaré vainqueur aux points ...
Rocky : Adriaaan !
Adrian : Rocky !
Présentateur : Apollo Creed !
Rocky : Adriaan !
Journaliste : Vous êtes d’accord avec la décision du juge ? Est-ce que vous trouvez ça normal ?
Rocky : J’m’en moque d’être battu ! J’ai tenu les 15 rounds, pour moi c’est le principal ! Adriaan !
Paulie : Laissez passer !
Policier : Où allez vous Monsieur ?
Paulie : C’est mon copain, laissez moi ! Hey, vous allez me déchirer ma veste !Je t'aime ...
Policier : J’vous en prie, descendez de là.
Adrian : Paulie !
Rocky : Adrian !
Adrian : Rocky !
Rocky : Adrian !
Adrian : Rocky !
Rocky : Tu est là.
Adrian : Je t’aime, Rocky !
Rocky : Moi aussi je t’aime. Je t’aime !
Adrian : Je t’aime ! Oh je t’aime ! Je t’aime ! Je t’aime ...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by sylvester-stallone.over-blog.org - dans sitation celebres
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de sylvester-stallone.over-blog.org
  • Le blog de sylvester-stallone.over-blog.org
  • : blog sur la star du film d'action est le mythe du cinema americain sylvester stallone,vous y trouverez infos,news,photos, tout ce que vous rechercher sur sly vous le trouverez ici
  • Contact

Recherche